Notre histoire

Dès 2011, ManpowerGroup découvrait, avec l’acquisition d’une nouvelle filiale, la méthodologie qui lui avait permis de se développer rapidement dans un monde où les compétences métiers sont rares. Une méthodologie originale qui sait construire sur des profils souvent ignorés des processus RH.

En 2012, le projet nait alors d’en faire une action gratuite d’intérêt général, non marchande et ouverte à tous. Pen Breizh (Pacte pour l’Emploi Numérique en Bretagne) première expérimentation pilote, lancée en Bretagne avec le soutien de la Région, de Pôle emploi et du syndicat de branche Syntec Numérique.

En 2013, la Fondation ManpowerGroup s’associait à Pôle emploi et créait l’opération « Agissons pour l’emploi », en vue de remédier à l’inadéquation entre offre et demande d’emploi à l’échelle des territoires. Cette initiative a prouvé son succès :

2200

80%

440

7000

Offres d'emploi de CDI Entreprises Candidats

Plus de 7 000 candidats se sont rendus aux job-datings organisés à Toulouse, Marseille, Rennes, Paris puis Lyon. Fort du succès de cette opération et du projet pilote PenBreizh, la Fondation ManpowerGroup a fait le choix d’amplifier et de consolider cette initiative en 2014 en créant la Fondation Agissons pour l’Emploi, sous égide de FACE.


Aujourd’hui, la Fondation Agissons pour l’Emploi lance des opérations très concrètes, sur le terrain, pour des métiers en tension et déploie un programme d’appariement dont l’efficacité a été démontrée en Bretagne avec le Pacte Pen Breizh. à l’origine, une initiative collective de formation et de recrutement afin de contribuer au dynamisme d’un secteur phare, freiné par un déficit de compétences professionnelles et techniques spécialisées : celui des technologies de l’information et de la communication.
En 2014, forte du succès de cette opération et du projet pilote PenBreizh, la Fondation ManpowerGroup fait le choix d’amplifier et de consolider cette initiative en créant la Fondation Agissons pour l’Emploi, sous une première égide de FACE Fondation Agir Contre l’Exclusion.

2015, Les académiques ont reconnu dans la démarche de la Fondation une action de médiation active appliquée aux métiers concurrentiels : la Médiation Agissante
Depuis 5 ans, la Fondation Agissons pour l’Emploi a déployé des médiateurs en Bretagne (Pen Breizh) et en Pays de la Loire au service des Entreprise de Service Numérique, et pour les PME de l’industrie de Défense, en Auvergne Rhône Alpes, avec le soutien de la DGA Délégation Générale pour l’Armement.

Soutenus dans des écosystèmes locaux par tous les acteurs de l’emploi - Pôle emploi, les OPCA, les Organismes de Formations, les clusters d’entreprises, les Direccte, les Régions – la fondation a formé et amené aux entreprises en manque de compétence, plus de 800 collaborateurs de tous niveaux, d’infra bac à Bac+5. Deux ans après leur embauche, plus de 9 sur 10 sont toujours dans ces emplois durables, à la satisfaction de tous.

2019, Le Plan d’investissement dans les compétences – PIC – Reconnait l’intérêt de cette démarche, originale de Médiation Agissante pour sa double capacité à répondre à des besoins non satisfaits dans les métiers du numérique et de l’industrie, tout en construisant sur des profils ignorés des processus RH courants. Ce soutien permet à la FAPE de se déployer maintenant dans quatre Régions jusqu’en 2022.

La méthodologie APE a aujourd’hui une efficacité économique et sociale reconnue. Celle-ci, suivie par les académiques, est basée sur un ancrage professionnel dans les métiers du numérique et de l’industrie – les médiateurs de l’équipe Agissons Pour l’Emploi ont l’expérience de ces métiers - Pour soutenir ce développement, la Fondation se transforme mi 2019 en une Fondation Universitaire abritée par l’École Centrale de Nantes, lieu d’excellence de ces deux métiers.
Publié le 5 mars 2019 Mis à jour le 17 juin 2019